Une femme avec des billets à la main sur un bureau

De multiples raisons peuvent inciter les seniors à changer de domicile : prendre un nouveau départ, se rapprocher de leurs enfants et petits-enfants ou encore pour faire des économies au profit d’un logement plus petit. Pourtant, la mise en vente d’un bien immobilier et l’acquisition d’une nouvelle habitation n’est pas une mince affaire, encore moins pour les personnes âgées de plus de 50 ans. C’est la raison pour laquelle les institutions financières ont créé des solutions de financement : le prêt relais, un type de crédit immobilier qui va leur permettre de financer l’achat d’une nouvelle résidence parallèlement à la vente de leur logement actuel. Nonobstant les avantages d’un prêt relais pour les seniors, il n’en demeure pas moins que les banques peuvent refuser de l’accorder. Voici tout ce que vous devez savoir sur le fonctionnement de ce crédit de transition.

Prêt relais : basé sur le remboursement in fine

Un prêt relais fonctionne à l’instar d’un crédit (ou remboursement) in fine. Il s’agit d’un type d’emprunt dont la prime d’assurance et les intérêts font l’objet d’un paiement en plusieurs mensualités et d’un acquittement à échéance de capital. Le remboursement in fine comprend deux modalités distinctes : différé partiel et différé total.

Quand le différé est partiel, l’emprunteur paye mensuellement les intérêts ainsi que l’assurance. Le capital emprunté n’est remboursé qu’à la fin du contrat de prêt.

En revanche, dans un remboursement différé total, les échéances comprennent le total du capital ainsi que celui des intérêts. Quant à l’assurance, elle est payée mensuellement.

Le différé partiel est plus intéressant tandis qu’avec le différé total, les intérêts capitalisés génèrent des surcoûts appelés intérêts intercalaires.

Comment fonctionne un prêt relais chez les personnes âgées?

Les prêts relais pour les seniors sont des crédits immobiliers octroyés sur de courtes durées, s’étalant généralement de 12 à 24 mois maximum. Les institutions financières ou banques proposent deux types de prêts relais pour les personnes âgées : prêt relais sec et prêt relais adossé.

Prêt relais sec

Lorsque le coût du bien immobilier à acquérir est inférieur ou égal à celui du bien à vendre, la banque peut financer une partie du fond nécessaire à l’acquisition. Ce type de financement constitue le prêt relais sec. Dans ce cas, vous payez chaque mois les intérêts et l’assurance. Par la suite, vous procédez au remboursement total du capital après avoir vendu votre ancienne maison.

Son inconvénient réside dans le coût. Paradoxalement, le taux d’intérêt et le taux d’assurance sont élevés pour les seniors par rapport aux jeunes, alors que les mensualités augmentent suivant la durée de vente du bien. En outre, lorsque l’emprunteur met du temps à vendre sa maison, la banque sera inclinée à lui mettre la pression – quitte à déprécier sa valeur et par conséquent, son prix de vente.

Prêt relais couplé à un crédit ou adossé

Le prêt relais adossé est octroyé lorsque le prix du nouveau logement dépasse celui de la maison à vendre. Dans ce prêt, l’organisme prêteur se charge de jumeler l’emprunt à un crédit immobilier classique. Le senior doit payer chaque mois les intérêts tandis que le paiement des frais et celui du taux d’assurance sont inévitables si et seulement si la banque l’exige. Néanmoins, il doit rembourser mensuellement le prêt amortissable. S’il fait face à des contraintes financières, il est possible que la banque lui accorde un différé d’amortissement.

Notez qu’avec la combinaison des deux crédits, l’emprunteur n’est plus dans l’obligation légale de rembourser le montant décaissé dans le délai maximum de 2 ans initialement prévu pour le prêt relais.

Les avantages d’un prêt relais pour les seniors

Sur le plan financier, les seniors ne sont pas tenus de souscrire à une assurance. Quand bien même la souscription à une garantie n’est pas une obligation légale, elle est souvent imposée par les banques. Certes, l’assurance protège ses souscripteurs contre les éventuels risques de diminution de leurs revenus. Si jamais ils décèdent, leurs descendants ne se verront pas imposer le remboursement du crédit restant.

Les personnes jusqu’à 85 ans sont éligibles à un prêt relais pour les seniors. Par ricochet, un emprunteur âgé de 83 ans peut donc toujours espérer acquérir une nouvelle demeure par le biais d’un prêt relais dont le remboursement sur 2 ans prendra fin jusqu’à ses 85e anniversaire. Compte tenu de son âge, cela peut être considéré comme un soulagement moral.

Pourquoi les prêts relais aux seniors sont-ils refusés ?

Bien qu’il n’existe aucune loi interdisant à une personne âgée de contracter un crédit immobilier, les banques sont généralement réticentes quant à l’octroi d’un prêt relais notamment pour les personnes du 3e âge. En fait, l’âge avancé fait que les seniors présentent plus de risques de développer des maladies chroniques – qui peuvent être fatales.

Quand une banque reçoit une demande de financement d’un particulier, elle étudie notamment la capacité du potentiel emprunteur à honorer le remboursement sur le délai imparti (24 mois). Et les personnes d’un certain âge ne sont pas les meilleurs candidats pour un prêt. Non seulement les revenus diminuent avec la retraite, mais les potentiels problèmes de santé liés au vieillissement peuvent faire douter de la capacité à rembourser le prêt jusqu’à terme. Avec tous ces facteurs, les personnes âgées constituent, pour la plupart des organismes emprunteurs, des profils « inéligibles » à un prêt bancaire – ce qui ne constitue, en aucun cas, de la discrimination.

Les astuces pour obtenir un prêt relais aux plus âgées

Si les personnes âgées éprouvent des difficultés à recevoir un prêt relais en vue d’acquérir une nouvelle maison, il existe bien des astuces pour l’obtenir.

Comparer les offres existantes et dénicher le meilleur prix

Devant une foule d’offres de crédit immobilier qui pullulent sur le Web, vous devez faire jouer la concurrence. Faites une simulation en ligne en tenant compte de vos données : montant emprunté, durée – et en comparant les résultats générés par les comparateurs d’offres de prêt : taux, taux d’assurance, coût d’assurance, mensualité, coût de garantie, etc.

Si le résultat des comparateurs en ligne, vous laisse dubitatif, l’option idéale sera de se rendre auprès des établissements de crédit afin de soutirer un maximum d’informations sur les conditions, les dossiers à rassembler ainsi que les démarches à suivre en vue l’obtention d’un prêt relais pour senior.

Mettre en place un nantissement

Le nantissement est une garantie en nature sous forme de contrat à déposer auprès d’une banque – et qui va servir de validation de votre demande de prêt. Il doit constituer des biens nantis (ou produit financier) tels qu’un compte épargne, un fonds de commerce, un contrat d’assurance-vie, etc. La banque va alors nantir ces placements afin de procéder à l’octroi.

Faire appel à un courtier immobilier

L’accompagnement d’un courtier immobilier est également un moyen de faire pencher la balance de votre côté. Un courtier immobilier va vous assister durant toute la procédure de financement de l’achat de votre nouvelle maison.

Il aura pour mission de :

  • dénicher les établissements qui empruntent de l’argent aux personnes âgées et qui offrent des meilleurs taux et coûts sur le marché
  • trouver une assurance emprunteur moins onéreuse (si cela est nécessaire).
  • de négocier avec le banquier à votre place afin que vous puissiez bénéficier de bons taux d’emprunt.

Catégories :

Étiquettes :

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *